Accueil » Curry vert de cabillaud à ma façon
curry vert de cabillaud servi à l'assiette

Curry vert de cabillaud à ma façon

C’est un curry, oui, mais un curry vert ! Un plat aux notes fraîches et exotiques qui vient faire la fête à un riz blanc tout simple. Une invitation à sortir de son quotidien et voyager, une douceur que l’on relève de piment au gré de ses envies (et de ses capacités à en supporter la chaleur !). Une recette de curry vert et cabillaud que, je l’espère, vous aimerez autant que nous !

Le curry vert : un curry comme les autres ?

Je vous donne une vraie réponse (que vous allez adorer) à cette question existentielle : “le curry vert, un curry comme les autres ?”. La voici donc : OUI… et NON ! 
Nous voilà tous bien avancés… Laissez moi clarifier :

  • OUI : le curry vert est un curry comme les autres. Car un curry est une préparation épicée – ou tout au moins plus ou moins épicée (c’est le chef qui décide – mais votre bouche aussi, car nous ne sommes pas tous égaux face aux piments !). Le curry vert fait partie de ces nombreux currys, qu’ils proviennent d’Inde (leur berceau), le Bangladesh, le Sri-Lanka, le Pakistan, l’ile de la Réunion, Maurice et bien sûr la Thaïlande – et de manière plus générale l’Asie du Sud-est. On voyage et c’est gai, non ?
  • NON : le curry vert n’est pas un curry comme les autres car il a la particularité de ne pas être jaune ou orangé mais… vert (ben oui 🧐). Cela parait évident, mais cela vaut la peine d’être dit ! Ce code couleur est en fait donné par ses ingrédients, à commencer par du piment vert. Ajoutez des produits qui apportent des notes de fraîcheur, au contraire des épices chaudes des tandooris, massala, etc… : des feuilles de kaffir (l’autre nom du combava), de la citronnelle, de la racine de coriandre. Des saveurs qui complètent parfaitement le lait de coco et coupent même son côté un peu “gras” en bouche en lui apportant de la vivacité.

Oui, mais quel curry vert choisir pour ce curry vert de cabillaud ?

Là encore bonne question avec une réponse que vous allez adorer : pour cette recette, il vous faut un BON curry vert. Cela paraît évident, mais en fait… non. 

Il est en général possible de se procurer ces épices en supermarché (au rayon traditionnel des épices) ; mais assurez-vous tout de même de leur qualité. Pas trop de choses bizarres ajoutées, ni même de sauce poisson – vous l’ajouterez vous-même en fin de recette. Une option serait de fureter au rayon international de votre supermarché préféré, s’il en a un.

Sinon, si vous avez la chance de ne pas habiter trop loin d’une épicerie asiatique, vous êtes sûr de repartir du magasin avec le produit de vos rêves ! Enfin, plutôt les produits de vos rêves, tant les rayons sont tentants (je suis la seule à penser comme ça ?).

Enfin, je vais vous le dire, mon petit péché mignon, ce sont les épices de la marque #Lecomptoirafricain. Je n’ai rien à gagner ici, je ne les connais pas personnellement, ils ne me connaissent pas – mais c’est l’occasion de parler de leur travail remarquable, tout y est délicieux ! Et commandes par internet possibles, ce qui facilite vraiment la vie.

Et vous, quel est votre fournisseur d’épices ? Dites le moi en commentaires, ce sont des informations à partager, vous ne trouvez pas ?

Le curry vert de cabillaud : les 3 étapes à faire simultanément ou en différé, c'est vous qui choisissez !

Une autre qualité de ce curry est qu’il est possible de le préparer en plusieurs temps. Et on ADORE quand on peut s’organiser un peu à l’avance. Ou en tous cas, quand on se dit qu’il est POSSIBLE de s’organiser à l’avance. Les étapes sont simples, et chacune est rapide :

  1. La sauce au curry : vous pouvez la faire juste avant de servir, dans la journée, voire même la veille. C’est vous qui choisissez ! (quand je vous disais que c’était vous le chef). J’ajouterais tout de même que je la préfère cuisinée à l’avance : je trouve que les feuilles de citron kaffir ont ainsi le temps d’infuser et les saveurs se mêler
  2. Le riz (l’accompagnement traditionnel des currys) : à cuire soit juste avant de servir, soit un peu à l’avance. Juste un petit coup de micro-ondes et tout le monde est content, surtout vous !
  3. Le cabillaud : là, on n’y déroge pas, la cuisson last minute s’impose. Mais elle n’est pas très compliquée. Une dizaine de minutes au four suffisent – peut-être à peine plus, mais pas moins. Bref, rien de sorcier.

Allez, on s’y met à cette super recette de curry vert de cabillaud ?

curry vert de cabillaud - portrait
Curry vert de cabillaud - un délice !

Curry vert de cabillaud à ma façon

Recipe by Helene
Servings

6

servings
Prep time

30

minutes
Cooking time

40

minutes

Ingredients

  • Pour le poisson :
  • 600 à 800g dos de cabillaud ou églefin

  • Pour la sauce :
  • 1 gros oignon émincé (si l'oignon n'est ps très gros, compter 1 1/2 oignon)

  • 3 cuillers à soupes rases curry vert en poudre (vous pouvez bien sûr prendre de la pâte de curry). En fonction de votre goût, vous pouvez évidemment ajuster cette quantité

  • 1 cuiller à soupe huile de coco (ou huile neutre si vous n'avez pas : huile de tournesol, huile d'arachide)

  • 600 ml lait de coco

  • 8 à 10 feuilles de kaffir (fraiches, surgelées ou sèches). Si vous n'en avez pas, vous pouvez omettre cette étape car les currys verts ont déjà des feuilles de kaffir dans leur composition - mais j'aime bien en renforcer le goût, qui apporte beaucoup de fraîcheur

  • 3 cuiller à café nuoc nam (sauce poisson)

  • 3 cuillers à café sucre de palme (ou sucre roux si vous n'avez pas)

  • et 3 cuillers à soupe jus citron vert

  • Pour la décoration : feuilles de coriandre et oignons de printemps. Si vous avez la chance d'avoir aussi du basilic thaï frais, profitez de cette aubaine !

Directions

  • Pour la sauce :
  • A préparer bien avant de servir si possible !
    Faire fondre l'huile de coco (ou une autre huile) et ajouter l'oignon émincé

  • Lorsque l'oignon est translucide, ajouter le curry vert et laisser fondre une ou deux minutes, le temps que les arômes s'expriment (vous sentez cette bonne odeur ?). S'il ne reste plus de matière grasse lorsque vous ajoutez le curry, rajouter de l'huile de coco - il est essentiel que les épices cuisent dans un peu de matière grasse, c'est ce qui leur permet de développer leur saveur !

  • Ajouter le lait de coco et les feuilles de kaffir et laisser cuire doucement 10 à 15 minutes

  • Couvrir ensuite puis réserver à température ambiante, si possible au moins une heure (et même plus)

  • Avant de servir, ajouter le poivron puis faire réchauffer doucement

  • Ajouter une partie de l'assaisonnement : sauce poisson, sucre de palme et citron vert. Le fait de ne pas tout mettre vous permettra d'ajuster à votre goût. Cette étape est d'ailleurs cruciale dans la réussite de la recette : le sucré/salé/acide doit s'équilibrer.
    Donc : soit vous n'ajoutez rien, soit vous ajoutez un peu de de sauce poisson, un peu de citron, un peu de sucre... ou des trois !
    Cela dit les quantités que je vous propose devraient pouvoir convenir 😉

  • Pour le poisson :
  • Pendant que la sauce réchauffe, détailler le dos de cabillaud en tronçons (au moins un par personne, si possible plus pour que vos convives puissent se resservir)

  • Déposer dans un plat à four, saler et disperser un peu d'huile d'olive

  • Faire cuire 10 à 12 minutes (en fonction de la taille des tronçons) à 180°. La chair du poisson doit être blanc nacré, elle doit pouvoir se découper facilement, sans résistance 

  • Verser la sauce dans un grand plat, déposer le cabillaud dessus et décorer avec la coriandre, la basilic thaï et les oignons de printemps... et profitez maintenant !

L'astuce Minute PAPILLOTE !

  • Pour une organisation optimale, je vous propose d'ajouter une étape à la recette et réchauffer la sauce avant que vos invités arrivent, cela donne le temps (et l'attention) pour bien doser l'assaisonnement. Puis arrêter le feu et remettre à chauffer à la dernière minute, juste avant de servir

 

Envie de cuisiner une autre sauce avec un filet de poisson blanc ? Découvrez cette sauce kumquats, simple et rapide à faire !

Sauce kumquats facile : prête à être dévorée !

 

Ou bien encore, cette sauce à l’orange Bocuse, une sauce emblématique du grand grand chef !

LA sauce à l'orange Bocuse, une sauce facile à faire

6 commentaires

  1. Oh, il faut que je le teste, la photo me met déjà l’eau à la bouche 🙂 Je ne réponds pas directement à ta question car je n’ai pas testé ses épices à proprement parler, mais je me fournis en poivres, gousses de vanille et fèves tonka (gousses et fèves sont vraiment excellentes !!!) chez David Vanille, les produits sont tops, l’expédition rapide et David toujours très attentionné. Ici : https://www.davidvanille.com/fr/

  2. Tout un voyage ! Bon ET joli ! On ne mangerait plus que ca…

  3. Cette recette ressemble à une pépite !! Allez hop, au planning du we prochain ! Merci Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.